Monastère fortifié

Îles de Lérins Cannes Alpes-Maritimes

L’originalité de cet édifice réside dans la dualité entre l’architecture militaire de l’extérieur, et les divers espaces religieux construits à l’intérieur.

Le début de sa construction remonte à 1073, sous l’abbatiat d’Aldebert II, et fait suite aux razzias périodiques des sarrasins au cours du Xesiècle.

Les moines édifient une tour refuge contenant cave, abris et dortoirs, à l’image des grands donjons construits en France au XIesiècle. C’est l’ouvrage militaire le plus important de la Provence à cette époque. Sa construction n’est terminée que vers la fin du XIIesiècle, après que les papes Honoré II et Adrien IV ont exhorté les provençaux à contribuer à son achèvement.

A la fin du XIIIeet au début du XIVesiècle est ajoutée une grande tour carrée au sud-est, aux murs très épais, prenant en pince la première tour.

Un troisième corps de bâtiment au sud, sud-ouest, est ensuite construit, et l’intérieur est réaménagé avec construction des cloîtres (en 1459 et en 1477) et de la citerne, aboutissant dans la deuxième moitié du XVesiècle à la transformation définitive en monastère fortifié habité en permanence par les moines dans les 2 étages inférieurs et par une garnison militaire.

C’est donc un long processus qui a abouti à l’édifice observable aujourd’hui, un véritable monastère fortifié où se retrouvent les divers espaces caractéristiques d’un monastère, organisés selon une structure verticale.

La visite du site est libre et gratuite (hors tarif du transport maritime). Vous pouvez bénéficier d’une visite guidée lors des journées du patrimoine. Tenue correcte obligatoire car l’île est toujours habitée par une communauté monastique.

 

Crédits photographiques : Johanna Neplaz (http://www.pundarikaksa.fr

Texte : Johanna Neplaz & http://www.projet-lerins.org/index.php/fr/le-monastere-fortifie