Retour à la liste

Site archéologique de la Phosphatière

Bach Lot Occitanie

Siècle de la campagne principale de construction

Préhistoire, 19e siècle

 

Description historique

Dans les trente dernières années du 19e siècle, l'exploitation du phosphate naturellement stocké sous forme d'une apatite dans le paléokarst quercynois est devenue célèbre sous l'appelleation "phosphorite du Quercy". Cette renommée internationale est due à la présence de nombreux fossiles vertébrés vivant à l'ère tertiaire, entre la fin de l'éocène et la fin de l'oligocène (15 millions d'années) et qui ont, pour certains d'entre eux, servi de référence internationale pour la séquence standard des faunes européennes. La phosphatière du Cloup d'Aural, localisée au centre d'un réseau de poches à phosphate du Causse de Limogne, bénéficie d'une état de conservation qui permet de reconstituer la logique d'exploitation de ces sédiments. De grande taille (170 m. de long pour une profondeur d'une vingtaine de mètres) , elle présente une diversite importante de témoins d'exploitation et des bâtis extérieurs en assez bon état.

 

Texte issu de la base Mérimée , notice PA46000038 : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA46000038

Crédit photographique : Par Thérèse Gaigé — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=28738905